Notre institut a le plaisir d’accueillir en qualité de professeur ordinaire le professeur Camille KUYU

Notre institut a le plaisir d’accueillir en qualité de professeur ordinaire le professeur Camille KUYU.

 

Le professeur Camille KUYU est professeur notamment à la prestigieuse Université Catholique de Lille. Il a été également professeur à la Sorbonne et à Paris-Sud.

 

Le professeur Camille KUYU, outre ses compétences académiques a travaillé dans de nombreuses organisations internationales et a mené un grand nombre de recherches dans les domaines du droit, de l’éthique, de l’anthropologie, de l’environnement et des relations internationales qui l’ont conduit à créer le C.E.R.D.D.U. à Kinshasa.

 

Monsieur Camille KUYU sera également responsable du centre d’études et de recherches de l’Institut Vasco da Gama.

 

En ma qualité de président, je suis heureux que notre institut puisse coopérer avec cet éminent juriste.

 


 

CURRICULUM VITAE

 
 
KUYU Camille
I. Identité

 

Nom :        KUYU

Prénom:    Camille

Né à Léopoldville (Congo-Belge)

Courriel : kuyucamille#gmail.com

II. Professions
-Professeur des Universités

-Consultant international

III. Qualifications et diplômes
a. Qualifications obtenues

 

2009 : Qualification aux fonctions de professeur des universités,

Conseil National des Universités, 19e section (Sociologie), n°09119197328

 

1994 : Qualification aux fonctions de Maître de Conférences,

Conseil National des Universités, 19e section (Sociologie), n°9421925516

 

  1. Diplômes obtenus

 

1993 : Habilitation à diriger des recherches en droit.

Université Paris I Panthéon-Sorbonne

 

1993: Doctorat en Anthropologie du Droit

Université Paris I Panthéon Sorbonne

 

1990: D.E.S.S. de Science politique

Université Paris I-Panthéon-Sorbonne

 

1988: DEA d’Anthropologie juridique et politique

Université Paris I-Panthéon-Sorbonne

 

1987 : D.E.A. de Philosophie

Université Paris I Panthéon-Sorbonne

 

  1. Autres formations

 

1995: Certificat de l’Institut International des Droits de l’Homme (Strasbourg).

1995: Certificat du Centre International pour l’Enseignement des Droits de l’Homme dans les Universités (Strasbourg).

III. Expériences professionnelles dans l’enseignement et la recherche.

 

  1. a)  Comme enseignant

 

-Professeur des Universités : Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (Dakar), 2010-2011.

 

-Professeur des universités (invité) : Université Paris I-Panthéon-Sorbonne, Katholieke Universiteit Brussel, Cambridge University, Université Cheikh Anta Diop, Université Saint Louis (Bruxelles).

 

-Maître de Conférences, Université Catholique d’Afrique Centrale (Cameroun), 1996-1999.

 

-Chargé d’enseignements : Université Paris-Sud 11 (en cours), Université Paris V René Descartes (en cours), Université de Lille, Ecole Nationale d’Administration (ENA, Section internationale, Paris), Institut International des Droits de l’Homme (Strasbourg), Ecole nationale de la magistrature (Section internationale, Paris), Institut d’Etudes Politiques de Paris.

b) Comme directeur de recherche et membre de jury

 

1) Thèses dirigées

-KEITA Diene, Droit international et développement durable en Afrique. Le bilan mitigé des OMD et des partenariats pour le développement, soutenue le 4/03/2014, Mention : Très honorable avec les félicitations du jury.

 

-BIAOU Marie-Thérèse, La réception de la convention internationale des droits de l’enfant au Bénin, soutenue le 21 novembre 2012, Mention : Très honorable avec les félicitations du jury.

 

-GAKURU Ntirumenyerwa Georgine, Le statut juridique du conjoint survivant en droit successoral congolais, soutenue le 8 juin 2012, Mention : Très honorable.

 

-DIALLO Saliou Bobo Taran, L’évolution constitutionnelle de la Guinée, thèse de doctorat en droit, Université Paris I, soutenue le 12 juillet 2011, Mention : Très honorable.

 

-GUY-MARIE LOUIS Jean, La protection judiciaire des droits de l’homme en Haïti, thèse de doctorat en droit, soutenue le 18 février 2011, Université Paris I, Mention : Très honorable avec les félicitations du jury.

 

-TOMAS Stanislas, Le Chamanisme judiciaire devant la Cour européenne des droits de l’homme, thèse de doctorat en droit, Université paris 1, soutenue le 15 novembre 2010, Mention : Très honorable.

 

-MUTAMBA Enet, L’Afrique centrale, la Convention de Cotonou et l’intégration régionale , thèse de doctorat en droit, Université Paris I, soutenue le 26 juin 2009, Mention : Très honorable.

 

-MOPO Kobanda Jean-Paul, Femmes victimes de persécutions sexo-spécifiques et droit d’asile en France aujourd’hui, thèse de doctorat en droit, Université Paris I, Soutenue le 4 mai 2009, Mention: Très honorable.

 

-MBOMBO Mulumba, Droit étatique et logiques endogènes : recherche sur l’effectivité du droit des successions au Congo, thèse de doctorat en droit, Université Paris I, soutenue le 30 janvier 2009, Mention : Très honorable.

 

-Michel BAYERON Michel, L’Etat de droit face aux usages et enjeux du droit constitutionnel en Côte d’Ivoire, thèse de doctorat en droit, soutenue le 9 décembre 2008. Mention : Très honorable.

 

-LE BRETTON Karine, La culture judiciaire kinoise comme cadre de refondation de la Justice au Congo, thèse de doctorat en droit, soutenue le 7 novembre 2008. Mention : Très honorable.

 

-MBASSI BEDJOKO, Elections, alternances et stabilité. Le droit électoral et les pratiques politiques, Université Paris I, thèse de doctorat en droit, soutenue le 14 février 2008. Mention : Très honorable.

 

-BAKARY DIALLO, Le contentieux des actes uniformes du traité de l’OHADA. Analyses et perspectives, Université Paris I, thèse de doctorat en droit, soutenue le 13 février 2007, Mention : Très honorable avec les félicitations du jury.

 

-TAMBA MBUMBA SALAMBONGO, La protection sociale de la mère et de l’enfant. Les réponses juridiques en France et en Afrique francophone, Université Paris I, thèse de doctorat en droit, soutenue le 24 novembre 2005. Mention : Très honorable.

-Emmanuel CHARLES, Les conflits fonciers en Haïti, Thèse de doctorat en droit, Université Paris I, soutenue le 23 février 2006. Mention : Très honorable.

 

-ABAKAR TOLLIMI, Le règlement des conflits frontaliers en Afrique : les limites des instruments juridiques de l’OUA (UA), Thèse de doctorat en droit, Université Paris I, soutenue le 16 octobre 2005. Mention : Très honorable avec les félicitations du jury.

 

-ELEBE MA SABATO Sandra, L’esclavage moderne: le droit et les pratiques, Université Paris I, thèse de doctorat en droit, soutenue en 2006. Mention : Très honorable.

-DJOLI Jacques, Le constitutionnalisme africain entre la gestion des héritages et l’invention du futur, Thèse de doctorat en droit, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, thèse de doctorat en droit, soutenue le 3 Novembre 2003. Mention: Très honorable avec les félicitations du jury.

-ETHOUGHE MBA Dominique, Constitutionalisme et ethnie en Afrique noire francophone : bilans et perspectives, Thèse de doctorat en droit, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, soutenue le 14 novembre 2002. Mention : Très honorable avec les félicitations du jury.

-DZEUKOU Guy Blaise, Le juge: entre coutume et droit en droit de la famille. Essai sur le pluralisme juridique au Cameroun, thèse de doctorat en droit, soutenue le 8 mars 2002. Mention: Honorable.

-HAMBA KATI-KATI Jeannot, Les pratiques matrimoniales dans et hors du droit positif: le cas des Congolais de France, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, thèse de doctorat en droit, soutenue le 18 octobre 2001. Mention : Honorable.

  1. Comme membre de jury

-RUCOGOZA Anastase, L’autofinancement. Un grand défi pastoral pour l’Église au Rwanda, Thèse pour le doctorat en théologie, Université de Strasbourg, Soutenue le 18/09/2020, Rapporteur.

-NANTCHO Louis Akouatcha, Mariage et dissolution du lien dans la coutume Akya, en droit civil ivoirien et en droit canonique. Approche comparée et nouvelles perspectives, Thèse pour le doctorat en droit canonique, Université de Strasbourg, soutenue le 28 mai 2019, Président du jury.

-KONGA François, L’encadrement juridique de l’action des Nations Unies en république Démocratique du Congo, Thèse pour le doctorat en droit, Université Paris 10, soutenue 19/12/2019, Rapporteur.

-ANGELESI Bayenga Fils, « La protection de l’enfant contre le risque de naître avec le virus de l’immunodéfience humaine en droit congolais et comparé », Thèse pour le doctorat en droit, Université Paris Est, soutenue le 19/12/2018, Rapporteur.

 

-IBANDA Paulin, Réforme forestière de 2002 et droits des populations en R.D. Congo. Analyse de l’évolution du droit forestier dans ses aspects juridiques, fiscaux, écologiques et socio-économiques, Thèse pour le doctorat en droit, Université de Pau, soutenue le 4/07/2018, Rapporteur.

 

-BAFFIN Patrick, Le rôle de la terre dans l’identité : la nouvelle appropriation foncière. Deux études de cas : Haïti et la Martinique, Thèse pour le doctorat en droit, Université du Luxembourg, soutenue le 19/03/2018. Rapporteur.

 

-MUNENE Yamba Yamba Paulin, Accès de la femme à la terre en droit congolais, thèse pour le doctorat en droit, Université de Gand (Belgique), soutenue le 13/12/2013. Rapporteur.

 

-KOHLHAGEN Dominik, Diasporas africaines et mondes de droit. Une anthropologie juridique d’une migration entre Douala et Berlin, Thèse de doctorat en droit, Université Paris I, soutenue le 18 juin 2013, Rapporteur.

-MUKOYI LOKONGA Freddy, Prendre le pouvoir au peuple, de la démocratie participative à la stabilité politique en Afrique : le cas de la République Démocratique du Congo et les Comités de pouvoir populaire (CPP), Thèse de doctorat en Science politique, Université Paris VIII, soutenue le 5 juin 2013, Président du jury.

-MENSALA  FITTOUIN Amoulsala, Le pouvoir spirituel de « Ouang-Doré » sur le pays Toupouri au Tchad, Thèse de doctorat en anthropologie, Université Paris VIII, soutenue le 11 février 2013, Rapporteur.

-DIEYE Abdoulaye Idrissa, Les étudiants sénégalais en France et aux Etats-Unis : conditions de vie, conditions d’étude, insertion socio-professionnelle et participation au développement du Sénégal, Thèse de doctorat en sociologie, Université Paris VIII, soutenue le 10 janvier 2011, Rapporteur.

 

-DAMSOU Ndah-Adiah, La fonction publique tchadienne : entre la fonction publique de carrière et la fonction publique d’emploi, Thèse de doctorat en droit, Université Paris I, soutenue le 13 octobre 2011, Président du Jury.

 

-KARABAN Juliette, La vie quotidienne des femmes camerounaises séropositives à Paris et à Yaoundé, Thèse de doctorat en anthropologie, Université Paris VIII, soutenue le 18 juin 2010, Rapporteur.

 

-Eve HERPIN, L’itinéraire juridique de l’objet africain ou l’ inadéquation des dispositifs législatifs et conventionnels, Thèse de doctorat en droit, Université Paris I, soutenue le 17 décembre 2008. Président du jury.

-Dandi GNAMOU PETAUTON, La succession d’organisations internationales, Thèse de doctorat en droit, Université Paris XI, soutenue le 31 mai 2006. Membre du jury.

-VINYI AYAWO AMOUZOU, Nouvelle approche de développement rural en Afrique noire: la gestion des terroirs par les communautés rurales au Togo, Thèse de doctorat en anthropologie, Université Paris VIII, soutenue le 29 mars 2006. Président du Jury.

-MANGA  NDJIE BINDZI MBALLA, Les pygmées Baka du Cameroun et l’école, Thèse  de doctorat en anthropologie, Université Paris VIII, soutenue en 2006. Président du Jury.

-Emmanuel BABISSAGANA, La prohibition de la torture en procès? Essai de justification politique et morale, thèse de doctorat en philosophie, Facultés Universitaires Saint Louis, Bruxelles, soutenue le 27 octobre 2004. Membre du jury.

-Christophe MARRON, Masques Dan de Côte d’Ivoire et imagination symbolique, de l’idéel au matériel, thèse de doctorat en anthropologie, Université Paris VIII, soutenue le décembre 2004. Rapporteur.

-Camille IWEWE KPONGO, Le patrimoine foncier de l’Eglise catholique en Afrique : le cas du diocèse de Budjala en République démocratique du Congo, thèse de doctorat en sociologie du développement, Université Paris I-Panthéon-Sorbonne, soutenue le 10 Juin 2004. Membre du jury.

-Béni SITACK YOMBATINA, Droit et filière intégrée de la gomme arabique au Tchad. Contribution à une gestion patrimoniale, Thèse de doctorat en droit, Université Paris I, soutenue en 2004. Président du Jury.

-Rama Chalak, L’option de la législation ab instestat en droit sénégalais des successions, thèse de droit, Université Paris XI, thèse de doctorat en droit, soutenue le 28 septembre 2004. Membre du jury.

-Pierre José BATISTA DIASSON, Pouvoir politique et organisation sociale chez les Bakongo, thèse de doctorat en anthropologie, Université Paris VIII, soutenue le 10 janvier 2003. Président du jury.

-Mireille GUIMALI NSAKALA, Barthélemy Boganda, l’homme de l’union aéfienne, Thèse de doctorat en Anthropologie, Université Paris VIII, soutenue le 4 juillet 2002. Rapporteur.

-Bernardin MINKO MVE, La société gabonaise entre tradition et modernité. Héteroculture et disculturation, thèse de doctorat en ethnologie, Université de Nice, soutenue le 10 mars 2001.  Président du Jury.

-Jean Rosier DESCARDES, Dynamique vodou et l’Etat de droit en Haïti, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Thèse de doctorat en droit, soutenue en octobre 2001. Président du Jury.

-Ould Sadeck EL ARBY, Le paradoxe de l’abolition de l’esclavage et l’enjeu politique de la question haratine en Mauritanie, thèse de doctorat en science politique, Université Paris I, soutenue le 23 mars 2000. Membre du jury.

-Michel KOUAM, Plotin-Augustin et l’esthétique africaine. Une approche éthique et mystique, thèse de doctorat en philosophie, Université Robert Schumann, Strasbourg, soutenue le 27 Septembre 2000. Rapporteur.

-Jean OMEONGA ONAKUDU, Contribution à l’étude de la géopolitique du Zaïre dans sa diplomatie en Afrique centrale, Thèse de doctorat en science politique, Université Paris I-Panthéon-Sorbonne, soutenue le 23 juin 1998. Rapporteur.

  1. IV. Expériences comme consultant:

 

-Fonds des nations Unies pour la Population (FNUAP)

 

Pays concerné : Mauritanie (2008-2011), Benin (2011-2013), République Démocratique du Congo (2014-2016). Responsabilité : direction des études et enquêtes de terrain  sur l’environnement juridique et socioculturel de la santé de la reproduction.

 

-Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD/Haïti)

 

En 2001-2002, j’ai travaillé comme consultant international du PNUD. Dans le cadre du Projet Justice, j’ai dirigé une étude sur «La place de la coutume dans le droit haïtien». J’ai organisé une enquête nationale sur les coutumes juridiques et judicaires haïtiennes en collaboration avec l’Université d’Etat d’Haïti.

 

-Banque Mondiale/Ministère de la Justice de la Guinée

 

En 1996, j’ai dirigé une enquête nationale une sur la justice, réalisée sous le double sceau du département de sociologie de l’Université de Conakry pour les travaux de terrain, et du Laboratoire d’anthropologie juridique de Paris pour le suivi méthodologique et épistémologique.

-Forum Européen pour la Sécurité Urbaine

De 1994 à 1996, j’ai travaillé comme consultant au Forum Européen pour la Sécurité Urbaine. Ma première mission consistait à préparer un document d’orientation sur les alternatives à la violence en Somalie, en prévision d’une mission européenne sur le terrain. Une deuxième étude portait sur les alternatives à la prison, à partir des cultures traditionnelles africaines. Enfin, ma troisième mission était la présentation d’un rapport sur l’Afrique au Forum International «Justices, Villes, Pauvretés », qui s’est tenu du 4-8 décembre 1995, à Saint Denis de La Réunion, et la rédaction du rapport final du colloque.

-Centre International de l’Enfance

Entre 1994 et 1996, j’ai travaillé comme consultant au Centre International de l’Enfance, pour des questions relatives aux droits de l’enfant, notamment en Afrique. Deux ouvrages ont été publiés à la suite de ces consultations :

 

L’enfant des rues et son univers (Paris, Syros, 1995).

 

A la recherche des enfants des rues (Paris, Karthala, 1998).

 

-Agence de la Francophonie

 

De 1994 à 2000, j’ai été consultant à la Direction de la Coopération Juridique et Judiciaire de l’Agence de la Francophonie. Dans un premier temps, il m’est revenu la lourde tâche de faire une synthèse des données relatives à la situation générale de la Justice dans les pays ayant la langue française en partage, en prévision de la 3e Conférence des ministres de la Justice (Caire 30 octobre-1 novembre 1995). La Conférence était consacrée aux  «Institutions et mécanismes contribuant à la consolidation de l’Etat de Droit et à la protection des Droits de l’homme en matière de Justice». Dans un second temps, il m’a été demandé de faire un rapport sur l’approche anthropologique des institutions de l’Etat de droit et de la démocratie, en prévision du Symposium international de Bamako, tenu du 1 au 3 novembre 2000.

  1. V) Publications

a) Ouvrages

 

KUYU Camille, Félix Tshisekedi. Un leadership vertueux pour un nouveau Congo, Paris, Espérance, 2020.

 

KUYU Camille, Repenser le droit africain, Paris, éditions du Net, 2020.

 

KUYU Camille, Introduction à l’éthique médicale, Paris, Espérance, 2020.

 

KUYU Camille, Démographie, contraception et éthique médicale, Paris, 2020.

KUYU Camille, Parenté et famille dans les cultures africaines, Paris, Karthala, 2005.

 

KUYU Camille, Droit et société au miroir de la chanson populaire. Analyse d’anthropologie juridique des relations entre les sexes à Kinshasa, Louvain-La-Neuve, Academia Bruylant, 2008.

 

KUYU Camille, Ecrits d’anthropologie juridique et politique, Louvain-La-Neuve, Academia-Bruylant, 2008.

KUYU Camille, Les Haïtiens au Congo, Paris, L’Harmattan, 2006.

  1. b) Ouvrages dirigés et/ou codirigés

KUYU Camille et Mark Van Hoecke, Droit, Cultures et institutions juridiques des pays d’Afrique, Lille, Editions Espérance, 2016.

DORMOY Daniel et KUYU Camille (Sous la direction de), Changements climatiques et droits humains, Actes du colloque de Dakar (16-18 mai 2011), Lille, Editions Espérance, 2012.

KUYU Camille (Sous la direction de) : A la recherche du droit africain du 20è siècle, Paris, Editions Connaissances et Savoirs, 2005.

KUYU Camille (Sous la direction de), Repenser les droits africains pour le XXIe siècle, Yaoundé, Menaibuc, 2001.

KUYU Camille, LE ROY Etienne (Sous la direction de), Le quotidien de la justice en Afrique, Droit et Société, n°51/52, Paris, LGDJ.

  1. d) Articles

2020 : Les politiques de santé : l’OMS et la promotion des soins palliatifs, in Rozenn Le Berre, Manuel des soins palliatifs, 5ème édition, Paris, Dunod, 2020, pp. 241-249.

2008 : Relativisme, in RIALS Stéphane (Sous la direction de), Dictionnaire des droits de l’homme, Paris, PUF.

2007 : Réponses vodou aux demandes de justice et d’accès au droit en Haïti, in Jacques Hainard, Philippe Marthez et Olivier Schinz (Sous la direction de), Vodou, Genève, MEG.

2007 : La production normative dans l’espace francophone, in Roussillon Henri (Sous la direction de) Existe-t-il une culture juridique francophone ? Toulouse, Presses Universitaires de Toulouse.

2005 : Les réformes des droits africains de la famille : un projet juridique visant une hégémonie culturelle, in Camille KUYU (Sous la direction de ), A la recherche du droit africain, Paris, Connaissances et Savoirs.

2005 : Altérité et dialogue des cultures dans les sociétés multiculturelles d’Occident confronté à l’immigration, Paris, Maisonneuve et Larose.

2004 : L’anthropologie du droit face à son avenir, in Anthropologie et Droit, Paris, Karthala.

2004 : «Les juridictions Gacaca : un pari sur l’avenir du Rwanda», Revue du RCN, Bruxelles.

2004 : «Parenté et famille en Haïti: les héritages africains», Africultures, n°58.

2001 : «L’étranger face et au regard du droit français de la famille: l’exemple des Congolais d’Ile-de-France», Revue du Droit africain, n°18, RDJA, Bruxelles.

2001: La bureaugamie en Afrique centrale: un nouveau modèle matrimonial?, in BONTEMPS Claude (Sous la direction de), MariageMariages, Paris, PUF.

2001: Les institutions de la démocratie et de l’Etat de droit. Point de vue anthropologique, in Francophonie et Démocratie, Paris, Pedone, Bruxelles, E. Bruylant.

1998: «L’intermédiation culturelle au Tribunal pour Enfants de Paris: la Justice française entre les frontières institutionnelles et la perception du monde réel africain», Politique africaine, n°71, Paris, Karthala.

1997: La politique française de coopération judiciaire. Bilan et perspectives (en collaboration avec Etienne Le Roy), in Rapport de l’observatoire permanent de la coopération française, Paris, Karthala.

1996 : La prise en charge en Afrique: l’évolution d’un modèle, Informations sociales, n°54.

1995 : «La socialisation juridique des enfants marginalisés issus de l’immigration», Migrations Société, Paris, CIEMI.

1996: «Zaïre : l’officiel contredit par le réel», Politique Africaine, n° 63, Karthala, Paris.

1993: La privatisation de la violence institutionnalisée au Zaïre, in LE ROY Etienne et TRUZ VON THROTA (Sous la direction de), La violence et l’Etat, Paris, L’Harmattan.

  1. IX) Langues

Français (Langue maternelle)

-Anglais (Bonne connaissance)

 

  1. X) Informatique

 

PC (word, Excel), Internet

 

 

Fait à Marcq en Baroeul, le 28/09/2020

Prof. Camille KUYU

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *